La nouvelle vient de tomber, le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique) octroyé en 2016 aux particuliers souhaitant réaliser chez eux des travaux d’isolation visant à des économies d’énergie sera reconduit en 2017.

Une seconde prolongation du CITE

Les particuliers qui désirent procéder à des travaux de rénovation énergétique dans leur logement bénéficiaient jusqu’à présent du crédit d’impôt CITE à hauteur de 30 % des dépenses engagées. Ce dispositif qui devait cesser au 31 décembre 2016 vient d’être reconduit en 2017, par le gouvernement, sous réserve de répondre aux conditions d’éligibilité.

La mesure conduite par Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement vise la réduction d’au moins 87 % des émissions polluantes dans le secteur du bâtiment à l’horizon 2050. En 2016, 900 000 € ont été alloués au bénéfice des contribuables éligibles à cette mesure reconduite en 2017 pour la deuxième année consécutive.

Le CITE 2017 pour qui, à quelles conditions ?

Le montant des dépenses ouvrant droit au CITE en 2017, sera, comme en 2016, limité. Il ne pourra dépasser, sur une période de cinq ans, 16 000 € pour un couple sans enfant et 8 000 € pour une personne seule. On compte une majoration de 400 € par personne à charge. Le montant indiqué porte sur le matériel sans la main-d’œuvre. Le CITE sera calculé après déduction des aides reçues par ailleurs. Rien ne change.

Les personnes concernées par ce dispositif reconduit sont les propriétaires ou locataires occupants d’une résidence principale (appartement ou maison individuelle), sans condition de ressources. Une obligation toutefois, leur logement doit être achevé depuis plus de deux ans et les travaux réalisés par un professionnel Reconnu garant de l’environnement (RGE)

Les personnes non imposables ou justifiant d’un impôt inférieur au montant du CITE se verront remettre un chèque correspondant au montant qui aurait été déduit de leur imposition.