En 2016, c’est le moment d’envisager des travaux dans votre habitat ! De nombreuses aides existent pour financer vos travaux y compris un crédit impôt isolation des fenêtres. Voici en détails les dispositions permettant, en 2016, d’alléger le coût de vos travaux en énergie renouvelable.

Les Primes énergie

Appelées aussi Certificats d’Economies d’Energie (ou CEE), les primes énergies ont été instaurées pour soutenir les travaux d’économie d’énergie dont la liste a été définie par le Ministère de l’Energie. L’état a estimé que les entreprises actrices dans le secteur de l’énergie, grands groupes tels qu’Auchan, Carrefour, Leclerc, Total… se devaient d’atténuer les dégâts que leur production et leur consommation d’énergie occasionnent sur la planète. Cette contribution est exprimée sous la forme d’un volume de Primes d’énergie délivrées aux consommateurs sous forme de bons d’achat ou de remboursement en euros.

Le crédit d’impôt

Le Crédit Impôt Transition Énergétique 2016 (CITE) est une disposition fiscale offerte aux ménages afin de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des frais engagés dans leur résidence principale pour certains travaux liés aux économies d’énergie. Le CITE est le prolongement jusqu’au 31 décembre 2016 de l’ancien crédit d’impôt 2015. Il propose désormais un taux unique de crédit d’impôt de 30 % pour un panel de travaux éligibles quel que soit le nombre de travaux et ce, sans condition de ressources. Le bouquet de travaux n’est donc plus exigé.

Depuis le 1er mars 2016, le CITE est cumulable avec l’Eco-Prêt à taux zéro 2016 sans condition de ressources. Une nouveauté qui s’inscrit dans le sens du développement des énergies renouvelables.

L’Eco Prêt à taux zéro

L’Eco PTZ est prolongé jusqu’en 2018. Depuis mars 2016, vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro 2016 même cumulé avec le crédit d’impôt CITE ce qui n’était auparavant possible que sous conditions de ressources.

Le taux de TVA réduit de 5,5 %

Ce taux de TVA réduit à 5 % s’applique aux travaux de rénovation énergétique portant sur l’installation et l’entretien de matériaux et d’équipement d’économie d’énergie tels que les pompes à chaleur, les chaudières à condensation, l’isolation thermique, les appareils de production d’énergie renouvelable, de production d’eau chaude….

En complément de ces crédits et aides, les particuliers peuvent, en 2016, bénéficier également des aides l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), d’aides régionales et locales.

Pour bénéficier de toutes ces aides, 3 lettres sont à retenir… RGE ! La qualification « Reconnu Garant de l’Environnement » est une condition essentielle pour bénéficier de l’Eco-prêt à taux zéro, du crédit d’impôt CITE, de la prime énergie… Ces aides ne sont accordées que pour des travaux effectués par un artisan qualifié RGE, conformément au décret sur l’éco-conditionnalité.

2016-10-10T17:11:52+01:00